fbpx

Retour sur le Mondial des métiers 2022 – Édition spéciale

Du 20 au 23 octobre, Helsinki (Finlande)
Les compétitions en Technologie de la mode et en Esthétique

Laurence Racine, récipiendaire d’un médaillon d’excellence en Technologie de la mode

Native de Granby et âgée de 20 ans, la diplômée de l’École des métiers des Faubourgs-de-Montréal s’est brillamment démarquée face à des compétiteurs de niveau international en se classant 8e sur les 20 meilleurs au monde qui représentaient des pays comme l’Autriche, la Chine et la Corée.

Il s’agit du 69e médaillon d’excellence remporté par le Québec depuis sa première participation au Mondial des métiers en 1993. Un médaillon d’excellence est remis aux compétiteurs qui obtiennent un résultat supérieur à la moyenne mondiale.

Sa participation au Mondial des métiers est le résultat de plusieurs heures d’entraînement hebdomadaires et d’une grande détermination.

Zuhal Rajabi, 11e meilleure esthéticienne au monde

Parmi les meilleures esthéticiennes au monde, on retrouve Zuhal Rajabi qui s’est classée 11e sur 18 compétitrices.

Âgée de 22 ans, la diplômée de l’École des métiers spécialisée de Laval a fait face à des compétitrices de niveau international qui représentaient 18 pays, dont la Chine, la France et le Japon.

Depuis 1993, 203 jeunes Québécois ont représenté le Canada au Mondial des métiers. Zuhal peut être fière de tout le chemin parcouru jusqu’à présent.

Du 24 au 27 octobre, Tallinn (Estonie)
La compétition en Aménagement paysager

Mattéo Bérubé et Élisabeth Simoneau obtiennent la 12e place en Aménagement paysager.

Mattéo Bérubé et Élisabeth Simoneau se sont classés 12e sur 16 équipes provenant d’autant de pays.

Âgés respectivement de 19 et 22 ans, Mattéo Bérubé et Élisabeth Simoneau sont tous deux diplômés du Centre de formation horticole de Laval qui en était à sa septième participation au Mondial des métiers.

Mattéo et Élisabeth s’entendent pour dire que les compétitions dans leur métier représentent une occasion unique et enrichissante.

Du 25 au 28 octobre, Dresde (Allemagne)
La compétition en Technologie de l’automobile

Julien Héroux se hisse au 13e rang sur 23 compétiteurs.

Âgé de 21 ans, le diplômé de l’École professionnelle de Saint-Hyacinthe a fait face à des compétiteurs de niveau international qui représentaient 23 pays, dont l’Allemagne, le Japon et la Suisse.

« Je suis très content d’y avoir participé. C’est une chance qu’on a juste une fois dans une vie et qui permet de se former davantage pour être meilleur sur le marché du travail. » affirme Julien.

Du 1er au 4 novembre, Cardiff, Pays-de-Galles (Royaume-Uni)
La compétition en entretien d’aéronefs

Laurie Breton, 9e meilleure technicienne en entretien d’aéronefs au monde.

Âgée de 24 ans, la diplômée de l’École nationale d’aérotechnique, affiliée au cégep Édouard-Montpetit à Longueuil, s’est mesurée à des compétiteurs de niveau international qui représentaient 11 pays.

Dans les trois dernières années, Laurie a suivi un entraînement rigoureux et assidu en parallèle de son travail de technicienne en entretien d’aéronefs à Bagotville.

Modèle de réussite et investie  dans la promotion de la place des femmes dans les métiers majoritairement masculins, Laurie Breton a su franchir toutes les étapes. Médaillée d’or aux Olympiades canadiennes des métiers et des technologies à Halifax en 2019 puis à Vancouver en 2022, Laurie Breton a réalisé un parcours exceptionnel.


Étiquettes : 2022 Aménagement paysager Entretien d'aéronefs Esthétique Mécanique automobile Mondial des métiers Technologie de la mode

Partenaires
Québec Canada CCQ CNESST Hydro-QuébecRBC ACQ AEMQ APCHQ Axalta BRP CarrXpert CMEQ CMMTQ Davie DeWalt Festo Fondation du soudage CWB Fonds de solidarité FTQ Honda L Pratt&Whitney Siemens TFI International